Publié le Laisser un commentaire

La grenade

La Grenade

... détail d'une huile sur bois.
Gros plan. Huile sur bois.

Et tu formas l’Inde et la Perse en égrènant tes perles rouges au grenadier du monde. Sang de la connaissance de l’Indus à l’Euphrate et la vallée du Tibre, tu embrasses Aphrodite qui aux rives bleues de Chypre et de la grande Athènes reçu de la main de Pâris le présent que tu es. Fruit immaculé. Elles sont quatre de toi, montées en pendentif  parant de leur goût sucré la robe de la dame. À mon seul désir, tu es le mystère. Licorne protégée des dieux.

Valkä, la Grenade. 28 avril 2022

 

 

Publié le Laisser un commentaire

« Lorsque les femmes… »

TORPEUR ET CANICULE

« Lorsque les femmes lascivement s’assirent sur les marches de la place, dans la chaleur normale de cette terre antique et ancestrale… et que, sans autre artifice que leurs corps au repos elles se mirent à chantonner et discuter, accompagnées d’une légère brise saline, fidèle amie… le temps s’arrêta. Le soleil brûlant d’été, comme toujours est, dansait avec elles, et dans un dessin parfait s’amusait à projeter l’ombre de leur corps sur le sol dallé de ces marches qui mènent au paradis des senteurs d’oranger et de thym. Puis, soudain, elles se levèrent pour rejoindre la mer. »

 

Publié le Laisser un commentaire

Massalia

… Au fil du trait.

 

Homme Oiseau © Valkä
Massalia
Port.
Mer.
Torpeur.
Un vent chaud venu d’en face souffle sur les pavés
et brûle les linges suspendus.
Sirocco.
Une poudre rouge recouvre tout.
Feu.
Le sel brûle les yeux, l’attente du soir immobilise la côte.
Silence. Calme et endormissement.
Bientôt les vies vont se lever pour déambuler dans la fraîcheur.
Nuit.

 

                      Dimanche 26 avril 2020, 20h00, et il fait encore jour.

 

« Massalia » © Valka.

 

Sur l’olivier, la mer joue.
Les bateaux s’entrechoquent, marchands, containers, porteurs d’huiles noires…
Les ports sont des villes, les villes sont des ports. Fusion.
Les collines noyées de bleu.
Roches blanches calcaires se jetant dans la mer.
Et l’exil. Et l’attente du retour aux terres. Origines.
Le voyage d’Ulysse ou le voyage de Pénélope, les rôles inversés,
l’un glorifié, l’autre « confiné »… quel est celui qui est allé le plus loin ?
L’arrachement à la terre marine. Vivre. Aux extrêmes. De ces ports et de ce « lac »originel.
Impossible quand on a été imprégnéEs dès l’arrivée par cette brûlure du sel marin.
Attendre les remorqueurs pour être autoriséEs à rentrer au port.
Quand se pointeront-il à l’Horizon ?
Lundi 18 mai 2020, 20h00 et toujours cette lumière du jour !